Dorothy Napangardi Robinson

Dorothy est née dans les années 1950 prés de Mina Mina, à l’Ouest de Yuendumu et elle est décédée en 2013. Elle a vécu de façon traditionnelle avec sa famille jusqu’en 1962. En 1974 elle s’installe dans la communauté artistique de Yuendumu et devient rapidement une figure centrale dans la vie culturelle et religieuse de la communauté aborigène des Warlpiri.
Elle débute la peinture en 1987 influencée par son amie Eunice Napangardi. Elle fait partie, dans sa communauté, des premières femmes à peindre. Comme son père était un grand initié, elle a hérité de droits sur des Rêves importants : ceux de Mina Mina, dont plusieurs histoires découlent. Dès 1991, elle remporte le Museum and Art Galleries Award for the best Painting in European Media.
En 1998, Dorothy Napangardi développe un style personnel, avec des points plus petits et un contraste de noir sur blanc, rompant avec les couleurs vives employées par les autres artistes de sa communauté. Le critique Djon Mundine suppose que l’artiste a été inspiré par son premier vol en avion de nuit et par le damier des rues éclairant le ciel, comme les ancêtres au premier jour. Grâce à ce travail elle se propulse sur le devant de la scène australienne.
Considérée comme une des artistes majeures aborigènes, les œuvres de Dorothy Napangardi sont recherchées dans le monde entier par les conservateurs et les collectionneurs. En 2002 et 2009, elle fait partie des « 50 Most Collectable Artists » sélectionnés selon l’Australian Art Collector Magazine.

Prix reçus par cette artiste :
First prize, 18th Telstra National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award, Darwin (Australie)
Highly Commented, 16th Telstra National Aboriginal & Torres Strait Islander Art Award, Darwin (Australie)
Northern Territory Art Award, Araluen Arts Centre, Alice Springs (Australie)
Best Painting in European Media, 8th National Aboriginal Art Award (Australie)

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections :
Art Gallery of South Australia, Adelaïde (Australie)
Artbank, Sydney (Australie)
Linden Museum, Stuttgart (Allemagne)
Metropolitan Museum of Art, New York (États-Unis)
Musée des Confluences, Lyon (France)
Museum and Art Gallery of the Northern Territory, Darwin (Australie)
National Gallery of Australia, Canberra (Australie)
National Gallery of Malaysia, Kuala Lumpur (Malaisie)
National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie)
Queensland Museum, Brisbane (Australie)
South Australian Festival Centre Foundation, Adelaïde (Australie)
The Australia Council Collection, Sydney (Australie)
The Erskine Collection, New South Wales (Australie)
The Homesglen Institute of TAFE Collection, Victoria (Australie)
The Kaplan-Levi Collection, Seattle (États-Unis)
The Kelton Foundation, Santa Monica (États-Unis)
The Kerry Stokes Collection, Perth (Australie)
The Vroom Collection, Amsterdam (Pays-Bas)

Principales expositions personnelles et collectives :
2012. « Ancestral Modern», Seattle Art Museum, Seattle (États-Unis)
2012. 8th Biennale of Sydney, Museum of Contemporary Art, Sydney (Australie)
2010. « Emerging Elders», National Gallery of Australia, Canberra (Australie)
2010. « Remembering Forward », Museum Ludwig, Cologne (Allemagne)
2009. « Land of Enchantment », National Museum of Women in the Arts, Washington (États-Unis)
2008. « Nomads in Arts,» Musée d’Art Aborigène, Utrecht (Pays-Bas)
2007. « Dreaming their way, Australian Aboriginal Women Painters », National Museum of Women in the Arts, Washington (États-Unis)
2007.Sydney Art Fair, Sydney (Australie)
Melbourne Art Fair, Melbourne (Australie)
2005. « Winter Group Show », Crown Point Press San Francisco (États-Unis)
2004. « Mina Mina & Pirlinyanu», Holmes a Court Gallery, Perth (Australie)
2004. « Our Country, Our Art », Pasco Art Museum (Corée)
2003. National Art Gallery of Malaysia, Kuala Lumpur (Malaisie)
2002. Museum of Contemporary Art, Sydney (Australie)
2001. Old Parliament House, Canberra (Australie)
2001. 31st Alice Prize, Araluen Arts Centre, Alice Springs (Australie)
2000. Australian Heritage Commission, Canberra (Australie)
2000. Rebecca Hossack Gallery, Londres (Angleterre)
1999. Alliance Française de Canberra, Canberra (Australie)
1999. Vivien Anderson Gallery, Melbourne (Australie)
1999. Mosman Art Gallery, New South Wales (Australie)
1998. Gallery Gondwana, Alice Springs (Australie)
1998. Hogarth Galleries, Sydney (Australie)
1991. Araluen Arts Centre, Alice Springs (Australie)

 

Dorothy Napangardi, Mina Mina Dreaming, 2011, acrylique sur toile, 159 x 99 cm.
Dorothy Napangardi, Mina Mina Dreaming, 2011, acrylique sur toile, 159 x 99 cm.

Maintes fois primée, Dorothy Napangardi est l’une des artistes les plus cotées et les plus célèbres de l’art contemporain aborigène. Elle réalise des peintures qui évoquent son territoire familial ancestral et ses thème les plus chers sont le Rêve du bâton à fouir des femmes, et le site de Mina Mina qui y est associé. Cette artiste transforme l’esthétique riche et très colorée des Warlpiri et se détache de l’iconographie conventionnelle en imposant une interprétation plus intime et abstraite de ses Rêves.
En effet, sa lecture des motifs traditionnels est tout à fait personnelle, presque illisible pour les autres initiées : elle joue sur un contraste de points blancs sur un fond noir et la répétition de petits points blancs réalisés à l’aide d’un bâtonnet lui permet d’obtenir un résultat innovant et ultra contemporain tout en gardant un style homogène, facilement identifiable.
Ses compositions très méticuleuses et les mouvements rythmiques qui en découlent captent notre regard tout en y intégrant la temporalité ancestrale du Temps du Rêve qui s’exprime toujours lors des cérémonies féminines associées au site de Mina Mina.

Si vous souhaitez voir d’autres œuvres de Dorothy Napangardi, envoyez nous un e-mail à contact@dzgalerienice.com.